On a éveillé ta curiosité là, non ?

Tu te sens comme quand tu vas chez le médecin, que tu es en état grippal, la tête embrumée, et que tout à coup, tu aperçois un Closer de 2011 sur la table basse de la salle d'attente. Suffisamment anesthésiée des neurones, devant à tout prix fixer ton attention sur autre chose que le panaris géant que le monsieur d'en face semble avoir sur son nez, parce que ça en devient gênant, que tu le dévisages comme ça... Oui, soudain, ta curiosité est vivement piquée, et tu ne peux plus te retenir, tu dois savoir, il faut que tu saches... Que se cache t'il devant ce titre racoleur : "Bernard Montiel et Loana, le drame !".

Tu saisis vivement le Closer, au péril de ta vie, bravant le risque d'infection mortelle (Le closer étant sur la table depuis 5 ans, ton médecin ayant pas mal de succès, je te laisse faire le calcul de virus mutants dont il est porteur), parce que tu as bien lu dans le regard concupiscent de Jacqueline, ta voisine de gauche, que se trame chez elle le même besoin de savoir. Elle lorgne ton Closer la connasse, alors qu'elle n'a visiblement qu'une infection urinaire, vu comme elle se trémousse sur sa chaise et qu'elle va pisser toutes les deux minutes, mais toi, t'as putain de 42° de fièvre ! T'es en plein délire, c'est pas le moment de te faire chier ! En plus, t'étais là avant, t'es arrivée entre le panaris nasal et le gamin qui braille à s'en décoler le palais ! Merde !

 

Tu l'arraches, plus rapide que l'éclair malgré ton engourdissement elle n'aura qu'à se rabattre sur l'auto-moto de 98, Jacqueline (faut dire, t'avais de l'avance, elle était partie pisser).

Tu tourne violemment les pages, pour découvrir quel est ce drame sordide, mais tu es prise dans la toile, des centaines d'infos t'empêchent d'accéder à celle tant convoitée !

Han ! On crovait (on XV, private joke) que Alizée, elle avait pas de cellulite, mais c'est clairement de la cellulite là, sur la photo zoomée d'elle sur la plage, en page 11, queeeeeeeoiiii ??? Comment ça ??? F-X est mort ??? (en vrai, en 2011, il avait fait secret story, tu t'en rappelle pas ? Moi non plus je ne m'en rappelais pas, c'est un peu macabre de faire des blagues sur une vraie mort, non ? Mes excuses).

 

Bref, quand t'as vu le titre de cet article, le notre, je veux dire, tu as replongé, tu veux ABSOLUMENT connaître 50 choses sur tes plus grandes idoles : la plume et moi-même, le nuage, pour vous servir...

Ben tu vas voir, tu vas te régaler.

De l'anecdote en pagaille, des infos capitales, du genre "moi, j'aime pas trop l'odeur du poisson", ou "moi, j'aime bien les coquillettes". Tu vas kiffer ta life (merde, mes expressions aussi sont restées coincées dans les années 2011, et encore, je crois que je suis gentille). Enfin bref, c'est trop swag (on me dit dans l'oreilette que ça non plus, ça ne se dit plus, so 2014 !!!). On est pas des thug mec !

 

En tous cas, deux choses que tu savais déjà : je m'excite pour un rien et pars vite en live quand je commence à écrire des conneries, du coup, je n'arrive plus à conclure cet article, je me suis perdue en route (même dès le début, je crois, c'est quoi cette histoire de Closer ?), et on a pas peur du ridicule (cf notre miniature de vidéo ; cf notre vidéo en entier en fait). Cadeau bonus, nos tronches après une journée par 40°, non maquillées, parce que oui, tu nous idolâtres, tu crois qu'on est parfaites, mais on est comme toi en fait : médiocres. Chose numéro 3 : on manipule pas mal le troisième degrés, hein, rapport à ce que je viens de te traiter de médiocre.

Comme le dit Hillary : "A toutes les petites filles qui rêvent plus grand : oui, vous pouvez être tout ce que vous voulez, même présidente !" (ouais, j'ai encore lu cosmo au boulot #tropdetaff (enfin merci, mais même en le voulant, pas sûre qu'on devienne de celèbres youtoubeuses, en ce qui nous concerne).

 

Allez, on te laisse avec notre méfait.

50 Bises !

 

TAG 50 choses sur nous