Quand on était petites, on a beau avoir 6 ans d'écart, on jouait souvent ensemble avec la Plume.

Sauf qu'évidemment, c'était la plus grande, elle avait donc un peu l'ascendant. Ce qui fait que quand on jouait à la maîtresse, c'était elle la prof, et moi l'élève, quand on jouait à la gym, c'était elle qui me faisait faire les exercices (je me souviendrais toujours, cette fois, ma Plumette, où tu as absolument voulu que je fasse le pont, que je te disais que je je pouvais pas, et toi : "mais si !!!", tu as appuyé sur sur je ne sais pas quelle partie de mon corps, et tout mon dos a craqué avant que je ne m'écroule).

L'avion sur le lit, qui finissait en fous rires et/ou, en pleurs, après que je me sois vautrée contre le mur (et maman qui gueulait), les parties de barbies endiablées (je ne te pardonnerai jamais d'avoir rasé la tête de ma poupée Cindy, faut pas t'étonner si je t'ai balancé aux parents quand tu as commencé à fumer), nos remakes filmés des petites annonces d'Eli Semoun, notre chaîne de radio, avec parodies de chansons : "MO, la radio de tous les âges, driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii", les spectacles que l'ont faisaient payer à la famille (10F le pestacle !!!), les photos de mode où on prenait des poses de prostiputes, le cochon pendu sur la balançoire...

Les baffes aussi, les coups en douce, les "non rien rien", l'exploitation ("Marieeeeeeeeeeeeeeeeeee - Oui ? - Viens voir ! - ouiiiiiiii ? - éteints ma chaîne -"), la protection (après que je n'ai encore pas voulu manger ce que ma mère avait préparé, et qu'elle ai tenté le coup du "ben dans ce cas là, tu ne mangeras rien, va dans ta chambre !", et qu'au milieu de la nuit, je me mette à chialer parce que j'avais faim, petit sandwich apporté par la Plumette en cachette <3), la Plume qui quitte la maison, qui me manque, les lettres qu'on s'envoie, les visites chez elle, l'admiration pour ma grand soeur, la rebelle, les conneries qu'on continuera à faire ensemble, plus tard, quand j'ai pris mon indépendance, les soirées à se murger la tronche, les sauvetages financiers (sans la Plume, je pouvais m'asseoir sur une opportunité de voyage, la Chine, tous frais payés, il fallait juste avancer la thune, pile au moment où j'avais pas un copec et que mes parents ne voulaient plus entendre parler de me filer de l'argent), les coups de main (on a bien bossé dans ta maison sister), les voyages, les vacances.

Les coudes soudés, toujours. La personne sur qui on sait qu'on pourra toujours compter, qu'on est sûres d'avoir toujours dans notre vie.

 

On a vieilli, mais on est toujours aussi proches, et les vidéos make-up, c'est un peu notre nouveau jeu. Alors quand on fait le tag du maquillage à l'aveugle, forcément, rapport à l'assendance, c'est moi le cobaye.

 

01

Si tu as envie d'un petit maquillage léger, dans les tons nude (ahaha), discret comme tout, tu peux suivre ce "tuto".

Je rigole encore comme une loutre après avoir regardé la vidéo.

 

maquillage à l'aveugle

 

Bises de clown.