Il y a quelques jours, il n'y avait pas moins de quatre brocantes et un vide dressing à Nantes ! Oh yeah ! La chasse était ouverte !

Trois heures plus tard, j'avais... un tabouret, une robe, et un petit haut. Oui, c'est tout.

Trois jours plus tard, j'avais relooké le tabouret.

 

09

Et oui, la mémé qui someille dans le nuage à encore frappé et a joué du crochet !

Alors déjà, à quoi il ressemblait ce tabouret à la base ?

 

01

Alors oui, les fans de rétro diront qu'il était parfait comme ça, mais la housse était quand-même bien usée, et j'avais envie de lui filer un petit look scandinave en lui confectionnant un manteau blanc.

Vous voulez faire pareil ? Let's do it !

 

Le matos :

- Un tabouret (ici : 5 €)

- deux petotes de laine Laponie de chez cheval blanc (8€)

- Un crochet n°5

- Des chutes de laine.

Total : 13€ !

 

La réalisation :

 

Pour commencer, j'ai enlevé la housse. La mousse aurait mérité d'être changée, mais économie oblige, j'ai juste découpé un morceau de tissu pour la recouvrir. Il sera emprisonné entre la mousse et la nouvelle housse.

02

Ensuite, j'ai crocheté ma galette à la taille de la mousse. Pour avoir un ouvrage bien plat, je vous conseille de suivre la vidéo de Mel Chatlu.

Une fois le diamètre correspondant, j'ai retourné l'ouvrage et j'ai commencé à monter en ne faisant plus d'augmentations. Même principe que pour une corbeille. J'ai monté jusqu'à avoir une hauteur supérieure à celle de la tranche du tabouret, vous allez comprendre pourquoi.

Dernière étape, j'ai utilisé une chute de laine à laquelle j'ai attaché un pompon à un bout, puis je l'ai passée tout autour de la housse crochetée et accroché un deuxième pompon à l'autre extrémité.

03

Et c'est en tirant sur ce fil que l'on va pouvoir ajuster la housse au tabouret et bien resserrer le tout !

04

Enfin, j'ai mis un peu de masking tape sur les pieds.

05

Tadam !!

 

06

08

Si vous vous posez la question, OUI, la laine, les pompons, un truc sur lequel grimper, tout ça a été perçu comme une provocation pour le chat (ou plutôt comme un jouet géant) et OUI, il a tenté de faire ses griffes dessus et de défroyer les pompons, mais que voulez-vous, j'aime vivre dangereusement ! D'ailleurs, mister relou m'en a fait une belle, je vais pour prendre mon sac à main noir (pas cher) et... surprise !!! Recouvert de griffures. "Putain de con de chat ! T'as pourtant un griffoir bor*** de tête de pi*** à c** !" Et là, juste en dessous, de ce sac, je vois mon sac Longchamp qui coûte la peau des rouleaux (rouleaux que j'ai fait enlever à Mister relou, se vengerait-il ?) INTACT ! Oh la vache, viens là chatounet que j'aime !

 

Bref ! Comme d'hab, je m'égarre. Allez, pour les dernières photos je n'ai pas pu m'empêcher de vous inviter à lire La vie en mieux, d'Anna Gavalda, et de vous montrer le petit haut que j'ai déniché au vide dressing, parce qu'il est assez assorti au tabouret je trouve !

Je vous embrasse.

 

11